Tous pour un maghreb commun!

Battons nous tous pour un maghreb commun...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La maghreb sous la menace de Al Qaida!

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 412
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: La maghreb sous la menace de Al Qaida!   Jeu 1 Mar - 10:35

L'appareil sécuritaire marocain est en état d'alerte depuis plusieurs semaines. Et à cela il y a une raison : le Maghreb, Maroc et Algérie en tête, serait la nouvelle cible déclarée d’Al Qaïda.


Démantèlement de cellules dormantes, arrestation de présumés terroristes, appels à la vigilance… Depuis quelques jours, la presse quotidienne puise dans un vocabulaire qu'on croyait consommé pour faire ses manchettes et ses gros titres. Pour la première fois depuis les attentats du 16 mai, des listes de personnes recherchées ont été....
Suite: A partir du 2 mars
Source: Telquel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maghrebcommun.forumpro.fr
bent larbi



Féminin Nombre de messages : 241
Age : 29
Localisation : Tiaret -Algerie
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: La maghreb sous la menace de Al Qaida!   Ven 2 Mar - 1:18

oui c'est vrai omar aussi en algerie c'est la meme choses la police sont en etat d'alert surtout apres les dernieur attentats
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Nombre de messages : 412
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: La maghreb sous la menace de Al Qaida!   Ven 2 Mar - 13:30

Oui, ca fait peur et sutout ca fait flipper!
Mais faut renforcer les coudes et s'entraider dans ces moments de panique et de crise!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maghrebcommun.forumpro.fr
Admin
Admin


Nombre de messages : 412
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: La maghreb sous la menace de Al Qaida!   Sam 3 Mar - 7:42

L'appareil sécuritaire marocain est en état d'alerte depuis plusieurs semaines. Et à cela il y a une raison : le Maghreb, Maroc et Algérie en tête, serait la nouvelle cible déclarée d’Al Qaïda.


Démantèlement de cellules dormantes, arrestation de présumés terroristes, appels à la vigilance… Depuis quelques jours, la presse quotidienne puise dans un vocabulaire qu'on croyait consommé pour faire ses manchettes et ses gros titres. Pour la première fois depuis les attentats du 16 mai, des listes de personnes recherchées ont été
largement diffusées, via les médias écrits et audiovisuels, appelant la population à “aider les services de sécurité à trouver où se cachent deux activistes, particulièrement dangereux et membres d'Al Qaïda”. Réelle menace terroriste ou spéculation sécuritaire ? “Tout porte à croire que le danger est réel et qu'il serait hasardeux de le sous-estimer. D'autant que plusieurs rapports émanant de services de renseignement étrangers évoquent l'imminence d'attaques terroristes contre des cibles occidentales au Maghreb”, affirme une source diplomatique à Rabat.

Au centre de toutes les investigations, le fameux Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC). Depuis septembre 2006, la Jamaâ terroriste est plus active que jamais. Elle est surtout plus inquiétante depuis que son chef, Abou Moussab Abdel Wadoud, a clairement prêté allégeance à Oussama Ben Laden et adopté une nouvelle appellation, plutôt révélatrice : Al Qaïda au pays du Maghreb islamique. La nouvelle organisation n'a d'ailleurs pas attendu longtemps pour frapper. Après quelques opérations ici et là en Mauritanie puis en Algérie, sept violents attentats (quasiment simultanés) frappent la région de la Kabylie, au petit matin du mardi 13 février. Quelques heures plus tard, c'est au bureau d'Al Jazeera à Rabat qu'échoue un enregistrement audio, revendiquant les attentats au nom de la branche locale d'Al Qaïda. Comme pour mieux insister sur la vocation maghrébine de la “nouvelle” nébuleuse terroriste.

Alerte générale
“Nous en sommes conscients et nous avons, de toute façon, toujours été vigilants au Maroc. Lors de chaque occasion à risque, comme les fêtes de fin d'année, l'alerte générale est donnée et toutes les précautions sont prises pour parer à toute éventualité”, explique, en off, un responsable sécuritaire à Casablanca. Quelque chose a pourtant changé ces dernières semaines. Les arrestations se succèdent et la tension est plus que palpable. En moins d'une semaine, deux rencontres (au moins) ont rassemblé tous les services de sécurité du pays. Objectif : adopter une stratégie qui tient compte de la nouvelle menace régionale d'Al Qaïda. La première rencontre a eu lieu à Kénitra. Chapeautée par les patrons de la DGST, de la DGED, de la DGSN et du ministère de l'Intérieur, elle a ressemblé tous les préfets et les chefs d'arrondissement de police du pays. Une grand-messe qui a permis de tracer les contours de ce que nos uniformes bleus appellent désormais “la stratégie Kénitra”. Quelques jours plus tard, soit le vendredi 16 février, Chakib Benmoussa rassemblait tous les walis et gouverneurs du royaume, chargés de veiller à l'application de ladite stratégie. Les consignes sont claires : pas de rafles collectives, pas de barrages ni de mesures préventives trop visibles. “L'accent est plutôt mis sur le renseignement. Des agents et auxiliaires de l'Etat devront se fondre dans le paysage et faire remonter à leurs supérieurs des informations sur les nouveaux venus dans les quartiers périphériques, les journaliers sur les chantiers de construction, les marchands ambulants… Des agents en civil devront se mêler à la foule qui attend devant certains consulats”, explique un cadre dans l'administration territoriale. À Casablanca, certains moqaddems ont même commencé à recenser les drogueries, les cybercafés et les appartements occupés par des célibataires dans différents quartiers de la métropole. “C'est tout à fait normal, explique notre cadre. Les drogueries vendent des matières qui peuvent être utilisées dans la fabrication d'explosifs, les cybercafés sont un lieu incontournable pour les apprentis terroristes et ces derniers s'installent rarement en famille dans les chambres qu'ils louent dans les quartiers périphériques”.

Les mesures de sécurité ont été particulièrement renforcées dans la région de Tanger et Tétouan. Deux experts en explosifs se seraient, selon plusieurs agences de presse, infiltrés au Maroc depuis le port de Tanger. “Différents membres de cellules dormantes d'Al Qaïda en Europe regagnent également le Maghreb depuis que l'union entre le GSPC et Al Qaïda a été scellée. Tous ou presque transitent par le nord du pays”, explique un spécialiste des mouvements intégristes. Depuis quelques jours, toutes les voitures entrant ou quittant la zone franche de Tanger sont systématiquement fouillées, le stationnement, même provisoire, est désormais interdit en face ou dans les environs des consulats et de certains points sensibles de la ville.

Arrestations en série
Au même moment, les arrestations continuent d'alimenter le fil des dépêches des agences internationales. Des éléments plus ou moins dangereux (du moins, présentés comme tels) sont quotidiennement appréhendés à Rabat, Salé, Tanger, Meknès et Tétouan. Le 13 février, au moment même où la Kabylie pleurait encore ses victimes, une cellule a été démantelée à Meknès. Sept personnes ont été arrêtées. Selon les informations officielles, elles disposaient de plans de casernes militaires, d'hôtels et… de manuels d'instruction militaire ! Fait étrange cependant : aucun responsable sécuritaire n'a encore tenu de point de presse ou fait une déclaration publique sur le risque terroriste qui semble planer sur le pays. De leur côté, les organisations de défense des droits humains préfèrent attendre avant de prendre position. “Nous sommes conscients de la nécessité de prémunir le pays contre d'éventuelles attaques terroristes. Mais pas la peine pour cela de retomber dans la psychose sécuritaire qui a précédé puis suivi les attentats du 16 mai”, affirme un responsable associatif qui préfère (pour l'instant) garder l'anonymat. Vigilance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maghrebcommun.forumpro.fr
bent larbi



Féminin Nombre de messages : 241
Age : 29
Localisation : Tiaret -Algerie
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: La maghreb sous la menace de Al Qaida!   Lun 5 Mar - 7:50

oui vraiment ce nous fait peur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Nombre de messages : 412
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: La maghreb sous la menace de Al Qaida!   Lun 5 Mar - 12:26

Ca c'est sûr!
Dis moi, sousou, les prochaines éléctions présidentielles en Algérie auront lieu quand?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maghrebcommun.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La maghreb sous la menace de Al Qaida!   

Revenir en haut Aller en bas
 
La maghreb sous la menace de Al Qaida!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Al Qaida aurait la bombe nucléaire
» Quand le monde te menace le seul endroit sûr c'est sous la couette [Teegan]
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Haiti parmi les 22 pays les plus menaces par la securite alimentaire
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tous pour un maghreb commun! :: Actualité et Activité des membres du forum :: Actualité au Maghreb-
Sauter vers: